top of page

La tête dans l'espace...




Chez CPM Industries nous savons nous entourer de passionnés ; passionnés par l'industrie, la chaudronnerie, le fait de travailler et/ou de transformer le métal, de moto aussi. Mais nous avons surtout un passionné d'astronomie ; Jean-Marie Panchout, le père fondateur de notre société.


Cela fait maintenant 8 ans que JMP, comme on aime l'appelé, à rejoint l'équipe des Observateurs Associés, qui est une association composée d'une soixantaine de passionnés d'astronomie, qui ont pour mission d'observer en continu la couronne solaire. Leur labo se situe à l'Observatoire du Midi-Pyrénées, à 2 980 m d'altitude.


"La mission OA", sur laquelle JMP travaille depuis quelques années, repose sur le fait de constituer une base de données photos de notre emblématique soleil, sur le plan technique, et dédiée aux futures générations. Au moins deux fois par an, chaque bénévole rejoint le pic du Midi pour une mission d'une à deux semaines, et toujours en binôme. Entre inventaires, observation, réglage des outils puis traitement des images, la vie d'un missionnaire est plutôt bien chargée.


En tout, ce sont 4 outils à régler et à manier, une fois sur place :

- 1 lunette Calcium,

- 1 lunette Hélium,

- 1 coronographe Hélium,

- 1 coronographe Hydrogène.


Et depuis peu, leur labo est venu se composer d'un 5e outil et pas des moindres, puisqu'il s'agit dorénavant du plus gros coronographe au monde : le C3, coronographe fer 14, fabriqué par notre société, uniquement sur la partie mécanique de position !


Mais qu'est-ce qu'un coronographe (coro) ? Eh bien, c'est un outillage télescopique créer par Monsieur Lyot en 1931 et qui permet d'observer la couronne solaire en créant une éclipse artificielle. Chaque coro a une utilité bien précise : le C1 permet d'observer l'hydrogène, le C2 l'hélium et enfin le C3, la raie du fer 14. En gros, cela permet de rendre visible l'invisible comme les infra rouges ou encore les ondes radios. Cela répond à un besoin commun de la communauté scientifique et qui permet donc de voir les déplacements des milliers de champs magnétiques, de comprendre leur fonctionnement et par conséquent de comprendre la relation entre le soleil et la terre, mais aussi de comprendre l'activité de M. Soleil.


Cela fait 3 ans que Jean-Marie et sa troupe mûrissent le projet, et c'est JMP qui s'est chargé de sa conception de A à Z, toujours sur le plan mécanique de position. En tout, c'est 60 heures de travail, 2 jour et demi de pose sur site et beaucoup (beaucoup) de fierté !


Pour le moment, il est encore trop tôt pour faire un retour sur ce fameux C3 ; place aux réglages et aux essais, dans un premier temps.




19 vues

Comments


bottom of page